Search

Categories

Gus Hansen est toujours dans le trou en juin !

Le monde du poker est parfois exceptionnel quand vous gagnez de grosses sommes d’argent, mais il est parfois aussi cruel quand la chance ne vous sourit plus et quand vous perdez de très grosses sommes d’argent !

Au mois de juin, les parties de poker ont été particulièrement mouvementée que ce soit dans le bon ou dans le mauvais sens. Pendant les World Séries Of Poker, ce sont les tables de No Limit Hold’em qui ont brillé !

Sur ces parties, il faudra quand même noter plus de 7 pots à plus de 400 000 dollars. Ce qui reste exceptionnel en cette période de Championnat du Monde !

Si l’on fait le bilan du mois de juin, c’est Hac Dang qui réalise la meilleure opération avec 1 044 398 dollars de gains, mais en terme de rapport qualité/prix, c’est l’Allemand qui obtient le plus grand nombre de gains avec 1 027 170 dollars de gains en seulement 4 757 mains. Il a fallu 5 fois plus de mains à Hac Dang !

Du côté des perdants, c’est une nouvelle fois, Gus Hansen qui ferme la marche avec 1 454 252 dollars de pertes au mois de juin. Le deuxième plus mauvais perdant se nomme Samrostan avec 1 038 519 dollars de pertes et enfin, la 3ème marche du podium est détenue par Alex Millar avec 855 073 dollars de pertes.

C’est impressionnant de voir des pertes aussi hautes, seulement sur le mois de juin. Imaginez que des joueurs ont misé pour décrocher un pot de 498 028 dollars ! La chance ne sourit pas à tout le monde et du coup, elle fait des malheureux !

Le déroulement du poker

Comme toute histoire, celle de ces géants du poker ont un début et la plupart ont certainement commencé par l’apprentissage du poker, un fait qui ne peut pas être géré sans connaître les règles qui régissent le jeu en question.

Les règles officielles du poker ne sont pas encore bien définies mais seulement, celles qui régissent les cash game et les tournois live se rapprochent et s’uniformisent internationalement. Sur une table de Texas Hold’em par exemple, un buy-in ou un prix d’entrée est requis, une somme définie à l’avance qui peut aller d’un euro pour une partie de poker mais qui peut atteindre jusqu’à 10.000 euros pour les tournois majeurs, sauf lors des freerolls qui sont des tournois gratuits. Une table de poker peut accueillir deux joueurs en «heads-up» jusqu’à dix si ce nombre n’est pas limité lors des tournois miltitables.

Kara Scott

Dès que les joueurs sont prêts, la partie commence par les mises obligatoires ou les « blind » qui permettent de lancer le jeu suivent. C’est aussi une sorte de droits aux cartes et sans cela, un joueur ne peut jouer. Puis, la distribution de cartes a lieu. C’est un logiciel qui s’occupe de cette tâche lors d’une partie de poker en ligne si c’est le dealer qui prend la place dans une salle de poker terrestre. C’est là que le premier joueur à gauche du dealer ouvre les enchères. Chaque joueur peut prendre son tour de parole en suivant le sens de l’aiguille d’une montre. Et les sur-relances se poursuivent.

Bookmarks